© Joséane & cie

Partir de soi pour créer

April 6, 2019

 

Aaaah, le vertige grisant de la créativité! Avez-vous une soudaine envie d'écrire, de peindre ou de danser pour en ressentir les frissons? Si vous avez répondu «Oui!», cet article est pour vous. Je vous y propose des réflexions et astuces pour toucher à l'origine de votre créativité. Partez à la découverte de votre balluchon intérieur!

 

— Article de Joséane Toulouse, fondatrice de Joséane & cie

 

 

Écrire, c’est avoir quelque chose à dire

 

Voilà le grand défi! Parfait, on sait qu’on veut écrire depuis toujours, mais après, il se passe quoi? Comment trouvons-nous notre sujet? Quel est notre thème? Notre message? Ça donne encore plus de frissons quand on commence à se poser la question : « Et ça va être quoi, mon histoire? »

 

Oui, écrire, c’est avoir quelque chose à dire. S’il est vrai qu’à 6 ans, on n’a pas beaucoup vécu, il est aussi vrai qu’on a quand même une vision unique du monde dans lequel nous vivons, et déjà, c’est le point de départ d’une idée, d’une voix.

 

Imaginez tout ce que vous avez en vous maintenant que vous avez pris de l'âge! Grande personne = grande expérience de la vie, pas juste grandes responsabilités! Je parie qu’en vous se trouvent plein d’idées et de leçons de vie à transmettre.

 

Partir de soi pour créer, ça veut dire quoi?

 

Vous n’avez pas besoin de vous projeter vers l’extérieur pour découvrir des idées. Créer, c’est exprimer ce qui nous habite. C’est mettre de la lumière sur nos ombres. Comme une incursion dans nos profondeurs, nous partons à la recherche de nous avec une flash-light.

 

De vrais explorateurs à la recherche du baluchon intérieur, ce trésor d’idées brillantes!

 

Au détour d’un mot ou d’un chapitre, de nouvelles versions de nous s’éclairent. Des aspects de nous se révèlent à travers un personnage ou encore dans un dialogue qui nous surprend.

 

Partir de soi, c’est la clé ultime pour :

  1. Avoir quelque chose à dire

  2. Se découvrir et mieux se comprendre

  3. Nourrir notre écriture à partir de nos racines profondes

  4. S’apaiser l’âme et le cœur

 

Convaincu, mais pas trop sûr d’y arriver?

 

Je vous comprends! Pour cibler ce qui m’habitait et en faire un roman, il m’a fallu attendre plusieurs années dans ma vingtaine. En fait, c’est un choc amoureux qui m’a donné l’élan de créer à nouveau. Ce serait une magnifique piste à suivre : tomber en amour pour écrire. Mais, disons-le franchement, ça n’arrive pas sur commande!

 

Désormais, j’ai découvert des déclencheurs beaucoup plus faciles à utiliser pour plonger dans mon baluchon intérieur. Par exemple, quand je vis une réaction émotive très forte face à quelque chose ou à quelqu’un, je prends des notes. J’explore le thème sous-jacent. Le message que la vie m’envoie à travers ma réaction.

 

Si, après avoir écrit dans mes pages du matin tout ce que j’avais à dire sur le sujet, je réalise que ça continue de vivre en moi, que ça ne part pas, alors, je sais que je tiens là une idée potentielle pour une œuvre.

 

C’est ainsi que j’ai créé ma nouvelle sur l’amour à travers les vies parallèles. Un sujet qui revenait sans cesse en moi, malgré mes recherches et mes pages du matin. Ça m’a énormément fait de bien de l'explorer par le biais de la fiction. J’ai pour ainsi dire « guéri » mon obsession en lui inventant une histoire. Maintenant, elle peut vivre en dehors de moi. Et je la trouve belle tandis qu’elle est là dehors. En plus, j’ai eu le privilège de comprendre de nouveaux aspects de moi en l’écrivant.

 

Essayez-le! Observez-vous assez attentivement pour cibler au fil des jours ce qui s’anime en vous. Je suis certaine que vous y trouverez un arbre avec des racines profondes à explorer!

 

Explorer son baluchon intérieur

 

Dans mes ateliers d’écriture sur le récit de vie, j’invite les auteurs participants à plonger en eux pour aller chercher de la matière inspirante. Vous êtes-vous déjà demandé quel est le choix le plus difficile que vous ayez eu à faire?

 

Juste avec cette question, vous découvrirez un dilemme, donc deux thèmes importants pour vous. Peut-être que ces thèmes peuvent devenir des motivations pour des personnages opposés? Peut-être que le déchirement en soi peut se transformer en dialogue intérieur dans une pièce de théâtre, ou en réflexion dans un essai?

 

Quelle a été cette croisée des chemins où plusieurs possibles s’offraient à vous? Y voyez-vous une histoire, ou même une morale?

 

Au cours de votre existence sur terre, votre baluchon s’est empli d’expériences, de souffrances et de perles de sagesse. Pigez dedans pour vous inspirer!

 

Provoquer sa muse

 

Participer à mes ateliers d’écriture est aussi une excellente façon de provoquer votre inspiration! À partir de notions théoriques sur les différents genres et courants littéraires, je vous invite à tester divers déclencheurs de créativité.

 

Les participants me racontent souvent, après un atelier, comment leur muse leur a soudain révélé une histoire. C’est exactement ce qui m’est arrivé lors de mon dernier atelier sur la science-fiction! Oui, pendant que les auteurs écrivent, je me prête à l'exercice moi aussi, et j’ai reçu en cadeau une histoire fascinante qui promet de devenir mon prochain roman, ni plus ni moins.

 

Est-ce que j'ai besoin de vous dire que cette intrigue m’en dit très long sur ce qui m’habite en ce moment?

 

Oui, écrire, ça part de soi, même quand c'est inconscient!

 

 

 

 

 

 

Joséane Toulouse

Coach, écrivaine et inspiratrice

chez Joséane & cie

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts